IaaS, SaaS, PaaS, kézako

Dans la sphère du modern workplace, le cloud computing sert à externaliser la gestion d’une partie ou de la totalité des composants d’une infrastructure informatique.

Dans la sphère du modern workplace, le cloud computing sert à externaliser la gestion d’une partie ou de la totalité des composants d’une infrastructure informatique. Il a pour but de favoriser un gain de temps considérable aux utilisateurs. Le cloud computing permet donc à ces derniers de se concentrer sur l’exécution des tâches de grande importance comme le code, la relation client…

En effet, le cloud computing permet d’alléger la gestion d’une infrastructure informatique sur site. Pour rappel, une infrastructure informatique sur site est une solution qui laisse une marge de responsabilité importante dans les mains des utilisateurs et des responsables. Avec une infrastructure informatique sur site, les utilisateurs et les responsables doivent effectuer la gestion, la mise à jour, et le remplacement des composants par eux-mêmes. Le cloud computing vient alors faciliter l’exécution de ces tâches chronophages et techniques.

En général, le terme « as-a-Service » veut dire qu’un tiers se charge de fournir un service de cloud computing à des utilisateurs. Il existe 3 principaux types de clouds computing « as-a-Service » qui offrent individuellement un niveau de gestion défini. Ces types de clouds computing sont :

  • IaaS (Infrastructure-as-a-Service) ou infrastructure en tant que service
  • PaaS (Platform-as-a-Service) ou plateforme en tant que service
  • Et SaaS (Software-as-a-Service) ou logiciel en tant que service

 

 

L’IaaS, qu’est-ce que c’est ?

 

L’IaaS (Infrastructure-as-a-Service) est la solution qui se rapproche le plus d’une infrastructure sur site. Avec l’IaaS, un prestataire tiers fournit les services infrastructurels comme le stockage et la virtualisation sur internet par le biais d’une plateforme cloud. La facturation de ces services se fait en fonction des utilisations.

L’utilisateur d’un service IaaS a sous sa responsabilité tout ce qui est système d’exploitation, donnée, solution de middleware et environnement d’exécution. Pour sa part, le fournisseur se charge de gérer le réseau, le stockage, les fonctionnalités de virtualisation en addition aux serveurs. Le fournisseur permet à l’utilisateur d’accéder à ces ressources précitées selon les besoins de l’utilisateur.

Avec l’IaaS, l’utilisateur n’a pas à maintenir ni à mettre à jour son propre datacenter sur site. Pour cause, le fournisseur effectue cette tâche à sa place. Cependant, l’utilisateur peut avoir accès à l’infrastructure et y exercer un contrôle grâce à l’utilisation d’une interface de programmation d’application (API) ou grâce à l’utilisation d’un tableau de bord.

L’IaaS permet à l’utilisateur d’économiser en achetant que les ressources dont il a besoin avec l’assurance de les faire évoluer si nécessaire. L’IaaS est en clair une solution très abordable, car elle est peu coûteuse et n’implique aucuns frais de maintenance. L’utilisateur ne paie que pour ce qu’il utilise.

Le fournisseur de plateforme cloud public Microsoft Azure est un exemple d’IaaS. Une migration cloud azure reste possible à tout moment et s’opère en toute simplicité.

 

azure cloud

 

C’est quoi une solution SaaS ?

 

Le SaaS (Software-as-a-Service) ou service d’application cloud est la forme de service de cloud computing la plus complète parmi les différents services de cloud computing. Le SaaS a pour finalité de fournir des applications complètes gérées par des fournisseurs par le biais d’un navigateur web.

Avec le SaaS, la mise à jour des logiciels, l’exécution des correctifs et toute autre tâche de maintenance de logiciels sont assurées par les fournisseurs pour le compte des utilisateurs. Les utilisateurs peuvent se connecter aux applications grâce à un tableau de bord ou grâce à une API. Les logiciels ne sont en aucun cas installés sur les machines de l’entreprise. Aussi, les groupes accèdent au programme avec plus de fluidité et plus de fiabilité.

Vous êtes déjà familier avec l’une des formes de SaaS si vous êtes utilisateur d’une messagerie avec des services basés sur le web comme Gmail ou Outlook. En effet, ces messageries permettent aux utilisateurs d’avoir accès à leurs mails à partir de tout appareil et depuis tout emplacement dès la connexion à leur compte.

Le SaaS est idéal pour les petites entreprises qui ne disposent pas suffisamment de ressources humaines ou bandes passantes pour installer et mettre à jour les logiciels. Le SaaS est tout aussi idéal pour les applications n’ayant pas besoin d’être beaucoup personnalisées ou qui s’utilisent par occasion.

Office 365 est un exemple de solution SaaS.

 

 

Qu’est-ce que le PaaS ?

 

Le PaaS ou Platform-as-a-Service est un modèle un peu plus éloigné d’une infrastructure totalement gérée sur site. En matière de PaaS, les fournisseurs hébergent tout ce qui est matériel et logiciel sur leurs propres infrastructures. Ensuite, ils mettent des plateformes à la disposition des utilisateurs via internet. Ces plateformes sont généralement proposées sous forme de solutions intégrées, piles de solutions ou sous forme de services.

La solution PaaS est en premier lieu destinée aux développeurs et aux programmeurs. Elle permet aux utilisateurs d’effectuer un développement, une exécution et une gestion de leurs propres applications. Ceci sans que les utilisateurs aient besoin de créer ou d’entretenir la plateforme ou l’infrastructure qui est communément liée au processus.

En bref, le PaaS permet aux développeurs et aux programmeurs d’écrire non seulement du code. Mais aussi, il leur permet de créer et de gérer leurs applications. Le tout sans que les développeurs et les programmeurs ne se soucient de mettre à jour des logiciels ou de maintenir le matériel. Puisque l’environnement requis pour développer et déployer est déjà fourni.

Le PaaS est de très grande utilité pour les développeurs qui s’en servent pour créer des frameworks. Le framework qui en effet est une base pour le développement et la personnalisation des applications des développeurs basées sur le web. Les développeurs ont ainsi la possibilité d’utiliser les ressources logicielles intégrées pour la création de leurs applications. Le volume de code devant être écrit par les développeurs est de ce fait limité. Microsoft Azure est un exemple de solution PaaS.

 

 

Quelles sont les différences entre PaaS, IaaS et SaaS ?

 

L’IaaS ou infrastructure en tant que service. L’IaaS est une forme de cloud computing dans laquelle l’hébergeur cloud met à la disposition des utilisateurs une infrastructure informatique externalisée qui répond à leurs besoins. Avec l’IaaS, les utilisateurs se contentent de louer des serveurs chez des prestataires de service. Les utilisateurs n’ont donc plus besoin d’effectuer des investissements dans l’acquisition du matériel nécessaire au fonctionnement de leurs infrastructures.

Le SaaS ou logiciel en tant que service est une forme de cloud computing dans laquelle une entreprise cliente paie un abonnement pour utiliser à distance un logiciel hébergé par un éditeur qui propose des solutions. Une administration Office 365 est un exemple d’utilisation d’un logiciel SaaS.

Le logiciel SaaS ne s’installe pas sur un appareil de l’utilisateur. Il est plutôt accessible par internet sur tout appareil (ordinateur, smartphone, tablette…) et n’exige aucune mise à jour que les utilisateurs doivent effectuer manuellement. L’éditeur se charge d’effectuer les mises à jour et d’apporter les corrections relatives à la sécurité.

Enfin, le PaaS ou plateforme en tant que service met à la disposition des utilisateurs des services de base en IaaS. Aussi, il propose une assistance plus dimensionnée. En clair, en matière de PaaS le fournisseur cloud met à la disposition de ses clients qui sont souvent des entreprises :

  • Un ensemble d’architecture d’exécution (serveurs, stockages, mémoires vives et bandes passantes)
  • Et un ensemble d’applications middleware à savoir :
  • Les systèmes d’exploitation (Windows, Linux..)
  • Les moteurs de base de données (Oracle Database, MySQL, Microsoft SQL Server…)
  • Et le serveur web

 

Articles liés
plateforme cloud
Fournisseurs de cloud : le comparatif !
Plus que jamais, les fournisseurs de cloud sont regardés de près. Mais qui sont-ils ? Comment choisir son fournisseur de cloud en toute sérénité ? Quelles sont leurs caractéristiques ? …
place du cloud
Migration cloud : réussir son projet de migration
Découvrez toutes les clés pour réussir votre migration cloud. Depuis l’audit de vos infrastructures à la migration cloud, en passant par le choix du fournisseur cloud, les étapes indispensables … …
securiser modern workplace
Les bonnes pratiques d’un pra
La création d’un plan de reprise d’activité(PRA) permet aux entreprises de formaliser les mesures techniques et organisationnelles nécessaires pour rétablir le fonctionnement des équipements matériels …
Contactez un de nos experts
Contactez nous
RGPD
Hidden
{embed_url}