Qu’est-ce que le full cloud computing ?

Le « Full Cloud Computing » est l’une des utilisations les plus récentes du concept d’informatique en nuage.  Commençons par une définition : Le Full Cloud Computing fait référence à la technologie qu

Le « Full Cloud Computing » est l’une des utilisations les plus récentes du concept d’informatique en nuage.

Commençons par une définition :

Le Full Cloud Computing fait référence à la technologie qui utilise des PC virtuels connectés à des serveurs virtuels, tous fonctionnant sur de grands systèmes redondants situés dans de grands centres de données redondants. On accède à ces machines virtuelles via l’internet à partir de navigateurs, de clients légers, d’ordinateurs portables, de PC ou de tout autre appareil mobile.

Pour comprendre cette définition, vous devez également comprendre ce qu’est une machine virtuelle.

 

 

Qu’est-ce qu’une machine virtuelle ?

 

Une machine virtuelle est un système d’exploitation informatique (PC ou serveur) qui fonctionne à partir d’un fichier exécuté dans un autre ordinateur. Il ne s’agit pas du tout de matériel, mais simplement d’un système d’exploitation fonctionnant comme un processus à l’intérieur d’un autre système d’exploitation. Vous pouvez avoir de nombreux PC et serveurs virtuels fonctionnant sur un grand ordinateur. Vous pouvez déplacer l’ensemble de l’environnement informatique d’un matériel à un autre en déplaçant simplement les fichiers d’une machine à une autre.

C’est cette technologie qui rend possible le « full cloud computing« . Puisque le bureau du PC avec lequel vous avez l’habitude d’interagir tous les jours peut maintenant facilement s’exécuter en tant que programme à l’intérieur d’un autre grand ordinateur n’importe où dans le monde, vous pouvez voir votre bureau et vos programmes familiers comme d’habitude, sans avoir un PC physique dans votre bâtiment. Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’un écran, d’un clavier et d’une puissance de traitement juste suffisante pour vous connecter à Internet et exécuter le programme de connexion.

Grâce à la technologie des plateformes cloud, vous pouvez accéder à votre bureau depuis n’importe quel endroit où vous disposez d’une connexion à Internet, à partir de n’importe quel appareil tel qu’un PC, un Mac, un ordinateur portable, un client léger, un iPad, un iPhone ou tout autre appareil intelligent.

 

 

Qu’est-ce que le « full cloud computing » ?

Réfléchissons à ce que cela signifie pour vous, propriétaire d’une entreprise qui possède actuellement environ vingt-cinq PC et deux serveurs. Habituellement, une entreprise de cette taille dispose d’un serveur pour les fichiers de données et le système comptable, et peut-être d’un autre pour la messagerie électronique. Imaginons que vous envisagiez de remplacer les deux serveurs et environ un tiers des PC parce qu’ils sont hors garantie, obsolètes et très lents.

Si vous passiez à un environnement de full cloud computing, vous pourriez vous débarrasser des deux serveurs et conserver tous les anciens PC. Vous et votre personnel utiliseriez les anciens PC pour vous connecter à des PC « virtuels » et à des serveurs « virtuels ». Comme vous n’utilisez le PC que comme terminal, vous pouvez l’utiliser pendant quelques années encore sans avoir de problème de performance. Une fois connecté à ces machines virtuelles (VM), vous aurez l’impression d’être connecté à un tout nouveau PC et serveur. La vitesse de traitement est meilleure que celle de votre ancien ordinateur et vous disposez de tous les nouveaux programmes que vous pouvez obtenir avec un nouveau PC et un nouveau serveur.

Lorsque vos anciens PC commencent à tomber en panne, vous pouvez les remplacer par des clients légers. Les clients légers ne sont en fait que des terminaux équipés d’écrans, de claviers et de souris, ainsi que d’un petit processeur et d’un logiciel minimal pour vous connecter à Internet et à votre machine virtuelle. Ils coûtent généralement la moitié ou le tiers du prix d’un PC et ne nécessitent pas de réelle maintenance.

Il y a des années, les petites entreprises utilisaient des terminaux pour se connecter à de gros ordinateurs installés dans de grands centres de données gérés par des équipes de professionnels de l’informatique. Une grande différence cette fois-ci est que la connexion est beaucoup plus rapide et que nous avons maintenant tous ces nouveaux appareils mobiles à haut débit pour nous aider à nous connecter.

 

 

Les avantages du Full Cloud Computing

Le Full Cloud Computing vous permet d’accéder à de nombreux avantages très concrets pour le SI de votre modern workplace :

1. Élimine le coût des nouveaux serveurs
2. Réduit le coût des nouveaux PC
3. Réduit le besoin de service sur site
4. Supprime la nécessité de garanties matérielles
5. Redondance complète des données et de l’alimentation.
6. Accès à votre bureau de n’importe où sur n’importe quel appareil – voyez le même bureau partout.
7. Fournit un support professionnel pour le matériel et les logiciels.
8. Permet une budgétisation facile par utilisateur.
9. Permet de modifier le nombre d’utilisateurs à la hausse ou à la baisse sans achat de capital.
10. Réduit la consommation d’énergie sur le site
11. Réduit la quantité d’air conditionné nécessaire

 

Problèmes possibles du Full Cloud Computing

 

1. Coût – la redondance et l’assistance professionnelle font partie de la nature du service. Si vous ne payiez pas pour cela auparavant, vous le ferez avec l’informatique dématérialisée. Les prix reflètent cela.
2. Dépendance totale aux connexions Internet – vous aurez besoin de redondance pour vos connexions.
3. Des connexions Internet lentes feront paraître le service lent. Seules les données de la vidéo et du clavier se déplacent, mais un grand nombre de graphiques ou une connexion Internet lente causeront des problèmes.
4. Vous avez toujours besoin d’un équipement réseau et de clients légers ou de PC.
5. Le besoin d’assistance demeure – une grande partie de celle-ci est simplement transférée hors site. Vous aurez toujours besoin d’une assistance sur site pour les applications et les systèmes.
6. Moins de contrôle sur l’environnement – les modifications de l’environnement système et des programmes devront être effectuées par le fournisseur ou le revendeur de cloud computing.
7. Dépendance totale vis-à-vis du fournisseur de services en nuage et du revendeur.
8. Il est toujours nécessaire de sauvegarder les données localement si vous craignez de perdre vos données en l’absence de votre fournisseur de services en nuage.

Articles liés
plateforme cloud
Fournisseurs de cloud : le comparatif !
Plus que jamais, les fournisseurs de cloud sont regardés de près. Mais qui sont-ils ? Comment choisir son fournisseur de cloud en toute sérénité ? Quelles sont leurs caractéristiques ? …
place du cloud
Migration cloud : réussir son projet de migration
Découvrez toutes les clés pour réussir votre migration cloud. Depuis l’audit de vos infrastructures à la migration cloud, en passant par le choix du fournisseur cloud, les étapes indispensables … …
securiser modern workplace
Les bonnes pratiques d’un pra
La création d’un plan de reprise d’activité(PRA) permet aux entreprises de formaliser les mesures techniques et organisationnelles nécessaires pour rétablir le fonctionnement des équipements matériels …
Contactez un de nos experts
Contactez nous
RGPD
Hidden
{embed_url}